Les différents « Psys »

Psychiatre, psychologue, psychothérapeute, psychanalyste, coach, sophrologue : qu’est-ce qui les différencie ?

1. Un psychiatre est un médecin qui s’est spécialisé dans le traitement des troubles mentaux. L’obtention du titre de « psychiatre » requiert de faire, après les études de médecine, cinq années d’assistanat dans des services de psychiatrie.

2. Un psychologue a fait des études de psychologie à l’université (cinq ans d’études) et a obtenu un diplôme homologué. Le légalisation du titre de psychologue est relativement récente : 1990 en France, 1997 en Belgique. Les psychiatres et les psychologues ont des titres protégés par la loi.

3. Le titre de « psychothérapeute » est protégé par la loi dans certains pays.  En France, jusque il y a peu, le titre de psychothérapeute n’était pas protégé et quiconque pouvait s’installer en tant que tel sans avoir suivi d’études en psychologie ou psychiatrie. Depuis 2010, les nouveaux psychothérapeutes ont l’obligation d’avoir à minima une formation en psychopathologie pour pouvoir utiliser ce titre. Et pour ceux qui justifiaient déjà de 5 années de pratique, une dérogation leur ont permis de l’obtenir sans avoir à passer par les études.

4. Le titre de « psychanalyste » n’est légalement protégé dans aucun pays au monde. Du point de vue légal, tout le monde peut dire qu’il pratique « l’analyse psychologique », qu’il est « analyste » ou « psychanalyste », comme n’importe qui peut se dire historien, astrologue ou graphologue. Rien n’empêche des psychanalystes « autodidactes » ou « autoproclamés » de se définir comme des professionnels, alors qu’ils n’ont suivi aucun cursus « psychanalytique », « psychologique » ou « psychiatrique ». Dans le grand public,  le mot « psychanalyse » désigne à peu près n’importe quelle pratique de psychothérapie ou d’analyse psychologique.
Il existe plusieurs Écoles de psychanalyse qui offrent des formations et publient des listes des membres qui les ont suivies. Ces Ecoles ont des critères de sélection des membres et de reconnaissance du titre qui varient considérablement de l’une à l’autre. Depuis 1925, deux règles de formation ont été adoptées par l’Association psychanalytique internationale et ensuite par la plupart des Écoles de psychanalyse : étudier les écrits canoniques du fondateur (Freud, Jung, Adler, Klein, Lacan e t al .) et faire soi-même une analyse « didactique » auprès d’un analyste reconnu de l’École.

5. Le coach donne des consultations ou des formations en vue de faciliter des changements dans la vie professionnelle et/ou personnelle. En principe, il ne s’occupe pas de troubles psychologiques et ne fait pas de thérapie. Le titre n’est pas protégé et donc n’importe qui peut s’autoproclamer « coach ». Il existe plusieurs centres de formation, de niveau très inégaux. Quelques universités organisent des formations accessibles à des personnes ayant déjà un diplôme d’études supérieures.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :